De la couche au pot

 

10 trucs pour passer de la couche au pot
Trucs et astuces sont toujours les bienvenus pour nous aider à mettre notre petit ange sur le pot !

1. Pas de précipitations

Les pédiatres estiment que l’apprentissage de la propreté peut commencer vers 18 mois, lorsque bébé est capable de monter ou de descendre seul les escaliers ou encore de se baisser et de se relever sans appui. On considère qu’il a dès lors la capacité de contrôler ses sphincters.

2. Un pot accessible

Il faut que bébé s’habitue à ce nouvel objet et comprenne son utilité. Lors de l’achat, emmenez votre loulou avec vous et concertez-le sur le choix de la couleur. Mais ne succombez pas aux gadgets, votre enfant risquerait de ne jamais comprendre son autre utilité. Surtout, laissez-le s’approprier son pot.

3. 5 minutes sur le pot

Pour commencer, proposez le pot à votre bambin plusieurs fois par jour à des moments précis. S’il ne se passe rien, il est inutile de s’attarder plus de 5 minutes. Renouvelez l’exercice à un autre moment de la journée.

4. Rassurer bébé

Votre bébé voit une partie de lui-même partir et cela peut le perturber. Pour le rassurer, expliquez-lui que tout cela est normal : tout ce qu’il a mangé et bu doit s’évacuer ! Montrez-lui l’exemple en laissant la porte entrouverte lorsque vous allez aux toilettes.

5. Des encouragements

Vous pouvez le féliciter 1 ou 2 fois mais il n’est pas question d’en faire une habitude. Il ne va pas sur le pot pour vous faire plaisir mais juste parce que cela est nécessaire. Contentez-vous de l’encourager sans trop en faire.

6. Des responsabilités de grand

Apprenez-lui à vider son pot seul dans les toilettes et même à tirer la chasse d’eau. Il aura certainement peur d’être entraîné dans le tourbillon au début, mais au final, cela l’amusera et le rendra très fier !

Fini la couche !c'est dire « bye, bye » aux couches, du moins la journée. Au début, vous le laisserez sans couche à certains moments, puis au fur à mesure vous la lui ôterez complètement.

7. Un peu de liberté

Accordez un peu plus de libertés à votre petit ange. C’est le moment pour lui de découvrir son environnement. Il a envie de bouger, de toucher à tout. Laissez-le patauger dans la gadoue, faire des châteaux de sables et des peintures avec les mains…

8. Le préparer pour le coucher

Lorsque vous déciderez qu’il est temps pour lui de se passer de couche la nuit, commencez par limiter les boissons dès 18 heures et emmenez-le aux toilettes avant de le coucher. Au pied du lit, laissez son pot et une veilleuse qui lui permettra de faire ses besoins « tout seul comme un grand ». Et pour éviter les accidents, adopter une alèse parfaitement imperméable. Mais rien ne sert de s'impatienter. Sachez que bébé ne deviendra propre la nuit quand il en aura la maturité neurologique.

9. Le rehausseur, ce n’est pas obligatoire

Votre enfant a évolué dans son apprentissage de la propreté et vous estimez qu’il est temps de passer au rehausseur. Mais voilà, votre chérubin n’est pas d’accord. Effrayez par la hauteur et le trou, il refuse de rester aussi haut perché ! S’il préfère le pot, n’insistez pas. Au moment venu, il y viendra seul.

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site